RUSSIE

Chasse du grand et petit tétras au chant

Points forts

• Une grande densité de grand coq.
• Une chasse originale.
• La découverte d’un oiseau magnifique.

Saison

Avril à mai

Prix

€ 1 590
(hors aérien)

Russie : Chasse du grand et Petit tétras au chant

Tout le nord de la Russie européenne. A quelques heures autour de Moscou plusieurs territoires sont accessibles dans les régions de Vologda au nord ou Yaroslav et Kirov au nord-est. La taïga recouvre une grande partie des zones de chasse mais laisse aussi un peu de place à des cultures traditionnelles. Les grands champs seront les secteurs de parade privilégiés des petits tétras.

Grand tétras : c’est l’oiseau roi de la grande forêt russe. Les tétras de ces régions sont particulièrement imposants en comparaison de ceux que nous connaissons dans les Pyrénées. Un bon coq dépasse souvent 5 kg !  – Petit tétras ou tétras lyre : le petit tétras ne chante pas comme son grand cousin mais il se livre à des parades et des combats spectaculaire dans les prairies au bord de la taïga. La chasse du grand coq au chant se pratique le soir et surtout le matin à la pointe du jour. Les grands coqs perchés en haut d’un sapin chantent pour défier les autres mâles de leur secteur. Le jeu consiste à utiliser ces chants pour localiser dans un premier temps un oiseau et ensuite pour l’approcher. Quand il chante le coq devient sourd et relâche son extrême méfiance naturelle. Le chasseur met à profit ces instants pour se rapprocher de l’animal. Le moindre faux pas et l’approche est perdue ! Pour les petits tétras, les guides aménagent des abris en lisières des zones de parades fréquentées. Ces cachettes serviront de poste d’observation et de point de départ à l’approche d’un petit coq superbement lyré.

Séjour de 6 jours – 5 nuits et 4 jours de chasse
Prix par chasseur en base 2: €1590
Journée supplémentaire: € 280

Avec plus de 17 millions de km2, la Russie est le plus grand pays du monde. Elle s’étend d’ouest en Est sur plus de 9000 km et couvre 10 fuseaux horaires. Ce géant ne compte cependant moins de 150 millions d’habitants depuis la sécession d’avec les autres ex républiques soviétiques, le pays a perdu la moitié de sa population. La Russie dispose de ressources minières (houille, fer, nickel, diamant, etc.) et énergétiques (pétrole, gaz naturel, hydroélectricité) abondantes qui en font l’un des principaux producteurs et exportateurs mondiaux. Le fonctionnement de l’économie russe a subi des transformations radicales après les réformes entamées par Gorbatchev (perestroïka) caractérisées par le passage d’une économie planifiée à un mode de fonctionnement basé sur l’économie de marché. Ce processus de transformation est à l’origine d’une crise économique profonde, culminant avec la crise financière en 1998, dont la Russie s’est progressivement relevée depuis. L’évolution du prix des matières premières a grandement favorisé la reprise économique amorcée en 1998 mais le pays reste très dépendant des cours des matières premières pour son équilibre financier. Le pays possède les premières réserves mondiales de gaz naturel, les 2e de charbon et d’énormes réserves de pétrole, d’uranium et de nombreux autres minerais. La Russie était en 2012 le 2e exportateur de pétrole, le 1er exportateur de gaz naturel et le 4e de charbon… Le taux d’alphabétisation est très élevé, parmi les plus élevés au monde. La grande majorité des russes est de religion chrétienne orthodoxe même si la religion est davantage un marqueur culturel qu’une pratique assidue.

Plus de la moitié du pays est située au nord du 60° de latitude et seulement une faible partie au sud du 50° de latitude. Les montagnes qui ferment les frontières méridionales empêchent la remontée des masses d’air chaud et les plaines qui dominent dans le nord laissent pénétrer loin à l’intérieur des terres les masses d’air Arctique. Il en résulte une grande amplitude thermique entre l’hiver et l’été. Le record mondial du froid est détenu par la ville de Verkhoïansk en Sibérie avec -70 °C relevé. Sur les lieux de chasse nous sommes en période de dégel. La température est logiquement positive le jour mais peut redevenir négative la nuit. Comme on est dehors au petit matin, il faut sortir bien couvert.

Il faut prévoir des vêtements chauds, des gants et un bon bonnet. Les sous-vêtements, chemises et vestes en laine polaire sont bien adaptés à la chasse en Russie. Aux pieds, il est recommandé de prévoir des bottes et des grosses chaussettes. Le dilemme est qu’il faut combiner l’imperméabilité du caoutchouc pour faire barrage à l’eau et à la neige fondante et de l’autre se protéger au maximum du froid. Coté arme : un fusil en calibre 12 et une boite de cartouches en plombs n°0 et 2 pour les grands tétras et n°4 ou 6 pour les tétras lyre.

Vous pourriez aimer aussi

ECOSSE
Chasse Oie

Ecosse

Chasse

• Un guide spécialisé sur la chasse à l'oie
• Possibilité de chasser gibier sédentaire
• Destination de proximité

DETAILS

KAZAKHSTAN
Chasse du Tétras Lyre

Kazakhstan C

Chasse

• Les plus grandes densités de tétras lyre connues.
•La possibilité d’emmener son chien.
• Un décor surprenant et la découverte de l’Asie Centrale.

DETAILS

KAZAKHSTAN
Chasse du Chevreuil de Sibérie

Kazakhstan C

Chasse

• Une chasse passionnante et très abordable.
• Beaux chevreuils.
• La découverte de la chasse en Asie Centrale.

DETAILS

Contactez-nous

DHD LAIKA

  •   4 rue Paul Cézanne, Paris

  •    Tél : +33(0)1 42 89 32 64

  •    Mail: info@dhdlaika.com

  • | |

GALERIE

NOUS CONTACTER