MONGOLIE

PÊCHE DU TAIMEN

Points forts

• Taimen, truites lenok & ombres.
• Des rivières différentes et variées.
• Le décor grandiose de la steppe et des forêts Mongole.

Saison

Aout – septembre

Prix

€ 3 590
(aérien compris)

Mongolie : Pêche du taimen, truites & ombres

L’Onon avec plusieurs dizaines de mètres de large est de loin la plus grandes. On la descend en bateau mais on ne la traverse pas en wading. C’est la rivière pour prendre un taïmen, le poisson roi de Sibérie ou de gros lenoks, occasionnellement une truite amour.

La Bahr ne se traverse toujours que très difficilement en wading mais on pêche aisément d’une rive sur l’autre. Les taïmens sont rares mais les lenoks plus nombreux accompagnés de beaucoup d’ombres malheureusement rarement gros.

L’Eg, la petite sœur sera amusante pour les truites lenoks parfois de belle taille en mouche sèche.
D’autres rivières complètent le dispositif ou seront des alternatives en cas crue.

L’Onon. Nous descendons la rivière sur 2 rafts pneumatiques. La pêche se pratique néanmoins à pied pool après pool mais cela permet de couvrir un grand parcours dans la journée tout en pêchant le meilleur de la rivière et dans les meilleures conditions.

L’Onon, c’est l’opportunité de prendre un taïmen à la mouche sur un gros streamer ou même en surface avec une imitation de… souris ! (lemming).

Il est fréquent de toucher de gros lenoks (50-70 cm) en pêchant ainsi. La plupart des taïmens pris font entre 60 et 90 cm mais il est raisonnable d’espérer un mètre dans son séjour et les plus chanceux auront peut-être l’occasion de se mesurer un poisson d’1,20 m pour plus de 10 kg.

Sur la Bahr et sur l’Eg, des gros sedges en chevreuil ou encore des imitations de sauterelles en mousse type Tchernobyl argentin donneront de bons résultats sur des truites lenoks souvent de belles tailles (40-50 cm) et assez fréquemment jusqu’à 60 cm.

Les ombres sont présents en nombre mais pas très gros. Les petits parachutes sur les éclosions ou les nymphes dans les courants feront merveilles.

Sur la partie rivières Bahr et Eg, les pêcheurs sont accueillis dans un camp composé de quatre yourtes très confortables et chauffées. Le camp est doté d’un groupe électrogène distribuant de l’électricité en 220V.  Pour la descente de l’Onon, chaque matin le guide donne rendez-vous au chauffeur qui part, par la piste, installer un camp pour le soir 10 ou 15 km en aval.

Ainsi, quand vous arrivez, après une grosse journée de pêche, le camp est monté et le dîner est prêt. Le service est évidement rustique mais ces moments partagés devant un feu de bois au bord d’une rivière de rêve reste un temps fort du séjour.

Séjour de 10 jours – 9 nuits – 6 jours de pêche
Prix par pêcheur en base 2 à 3: € 3 860
Prix par pêcheur en base 2 à 3: € 3 590

La Mongolie couvre un territoire vaste comme 3 fois la France mais reste le pays qui a la plus faible densité de population au monde avec 1,7 hab./km2. C’est un vaste plateau montagneux incliné d’ouest en est dont 80 % des espaces se situent à plus de 1 000 mètres d’altitude. Son territoire est immense, mais possède très peu de terres arables.

Près de 30 % des 2,8 millions d’habitants sont nomades ou semi-nomades et la moitié habite encore dans des yourtes. La religion principale est le bouddhisme. Après la fin de la Guerre froide et la chute du communisme en Mongolie en 1990 le pays a adopté une constitution démocratique en 1992.

Sur le plan économique la Mongolie vit un grand boom avec l’explosion de l’extraction minière à la fois traditionnelle mais maintenant des métaux rares dont elle est très riche. Cette nouvelle économie complète l’élevage qui constituait l’essentiel de son revenu et de ses exportations avec la fameuse laine de cachemire.

Le climat est chaud en été et extrêmement froid en hiver. Le climat de la Mongolie est l’un des plus continentaux du globe : les températures descendent régulièrement autour de -40 °C en hiver dans la plupart des régions et peuvent dépasser +40 °C en été dans le désert de Gobi.

L’ensemble du pays reçoit très peu de précipitations : une moyenne annuelle de 200 à 350 mm dans le nord, qui décroît en allant vers le sud, l’extrême sud étant occupé par le désert de Gobi.

Equipement
Une veste imperméable et un chapeau de pluie sont nécessaires même en fin d’été en Mongolie. Les journées sont agréables si le temps est beau et vous pêcherez en chemise mais les soirées sont fraîches et il faut se couvrir dès que le soleil se cache. Un petit sac à dos peut être utile.

Pour la partie descente de l’Onon, il faut prévoir un sac de couchage pour la ou les nuits sous la tente. Enfin, n’oubliez pas vos lunettes de soleil et/ou polarisantes, crème solaire, casquette et lotion anti-moustiques et une lampe frontale pour le soir…

Vous pourriez aimer aussi

SUEDE
Pêche de truites, ombres & brochets

Suède

Pêche

• Pêchez sous le soleil de minuit.
• Voyagez au cœur de la nature sauvage de Laponie Suédoise.
• Belle destination pour les truites, ombres & brochets.

DETAILS

ARGENTINE
Pêche à Jurassik Lake

Argentine P

Pêche

• Les plus grosses truites arc-en-ciel du monde.
• Un lodge tout confort dans une région hostile.
• Des guides connaissant le lac mais aussi la rivière.

DETAILS

ARGENTINE
Pêche de la truite

Argentine P

Pêche

• Des paysages à couper le souffle.
• Une grosse densité de truites arc-en-ciel et farios trophées.
• Une grande variété de rivières et de lacs.

DETAILS

Contactez-nous

DHD LAIKA

  •   4 rue Paul Cézanne, Paris

  •    Tél : +33(0)1 42 89 32 64

  •    Mail: info@dhdlaika.com

  • | |

GALERIE

NOUS CONTACTER