22 Juil · DHD Laïka · 0 Commentaires

Retour de Punta Allen

Vendredi 27 Juillet, après un éprouvant voyage de plus de 15 heures, nous arrivons enfin à l’aéroport de Cancun où Pascale nous attend. Durant le trajet vers Holbox, nous échangeons sur ces fameux tarpons géants qui me font rêver depuis de nombreux mois, l’exaltation continue de monter !

Après une bonne nuit de sommeil, préparation du matériel: canne 9′ soie de 12 sink fast 650gr, 400 m de tresse 50lbs en guise de backing et bas de ligne mono-brin de 2 m en fluorocarbone de 100 lbs, mouche tarpon maison sur hameçon 4/0 + une deuxième canne en soie flottante! On peut dire que ça me change un peu de mon matériel à truite.

Départ à 6 heures du matin, direction le grand large.  Après 30 minutes de navigation, nous arrivons sur zone et commençons à scruter l’horizon à la recherche des skools de tarpons. Durant cette première matinée, nous apercevrons uniquement un ou deux skools se déplaçant très rapidement et difficilement attaquables.

Le deuxième jour, nous repartons remontés à bloc. Très rapidement, les tarpons se montrent et en nombre. Je ressens encore des frissons dans le dos quand je me remémore la vision de ces bancs de « silver kings » de 50-80 kgs perçant la surface tel un banc de dauphins et se dirigeant droit sur moi.

Les occasions furent nombreuses, mais malheureusement quasi « paralysé » par la vision de ces mythiques tarpons, par dizaines, j’ai très mal lancé, stripé, bref très mal pêché ! Malgré tout j’ai eu la chance de voir une sympathique pêcheuse Américaine accrocher un tarpon de plus de 80lbs sur bateau voisin. Quelle merveille de voir cette torpille argentée sauter à 1 m au dessus de l’eau à quelques mètres de soi.

Le dernier jour, malheureusement, la météo se dégrada fortement et nous fûment contraint de rentrer précocement du fait de l’orage. On se consola en dégustant de délicieuses courbines grillées sur la plage avec une bonne « Cerveza ».
Je quitte donc Holbox direction Punta Allen, avec un peu de frustration mais avec une furieuse envie de revenir mieux préparer « psychologiquement ». I’ll be back !!!

Le lendemain, changement de décor, on passe aux permit, bonefish, snook…

Direction Ascencion Bay toujours en compagnie de Juan et Miguel (la dream team des guides). Les « palometas » sont là. Comme souvent à la pêche au permit, le premier jour on pêche comme un pied, on arrive pas à lancer à 10 m, on pose comme un bourrin, et on entend le guide crier: « NO fish is spooky ». Tient ça me rappel quelque chose…

Juan sentant bien que je m’énerve et que je perd confiance en moi me propose d’aller taquiner les bonefishs. Rapidement, nous trouvons des bones en tailing sur de magnifiques flats de sable banc. Quelle joie de les prendre à vue dans 30 cm d’eau et de voir glisser le backing dans les anneaux. Nous finirons cette première journée à Punta Allen en attrapant quelques Snappers et Jacks pour le repas du soir. Avec une canne 9′ soie de 8 et un petit popper, gros splash et émotions garanties !!

Le jour suivant, le vent compliquant énormément la recherche des permits, nous nous dirigeons vers les chenaux de mangroves plus abrités à la recherche des snooks et baby tarpons. La encore, grosse montée d’adrénaline en prenant ces poissons à vue dans les enchevêtrement de racines des palétuviers dont ils savent si bien tirer parti pour vous fausser compagnie.

Le dernier jour au Mexique arrive déjà. Je pêche enfin mieux, plus « libéré » de la pression que je m’étais moi-même mis. Je tiens enfin dans mes mains un de ces fameux permits, certes de taille modeste mais « Permit is permit ». Je suis aux anges.
Il est temps de rentrer en France, que c’est dur.

Ce magnifique séjour est couronné par la qualité de l’accueil, la gentillesse, la disponibilité, la compétence de gens du Punta Allen fishing club. De plus la cuisine est délicieuse (le ceviche de Jack !!). Je précise également que c’est une destination idéale pour associer vacances en famille et pêche, mon épouse peut en témoigner.

DHD Laïka, Pascale, Tiziano, Juan, Miguel et tous les autres, tout simplement MERCI !!!!! Et à l’année prochaine.

Thibaud Lachmann

Infos sur la destination Fiche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir la newsletter

DHD LAIKA

  •   4 rue Paul Cézanne, Paris

  •    Tél : +33(0)1 42 89 32 64

  •    Mail: info@dhdlaika.com

  • | |

GALERIE

NOUS CONTACTER